A Dieu Francis !

Cliquez ici pour retourner sur le site ...

Sur le site de la paroisse figure un visage qui est familier à bon nombre d’entre-nous, il s’agit de celui de Francis CHAILLOT, diacre qui réside à St Etienne en Bresse avec son épouse Marie-Ange depuis septembre 2008.

Francis est parti à la rencontre du Père alors que Jean-Louis et Noël se préparaient à quitter notre paroisse pour servir d’autres communautés. Ses obsèques ont été célébrées dans l’intimité familiale le jeudi 11 Août en l’église de ST ETIENNE en Bresse.

Il est ordonné diacre permanent le 18 décembre 1988 pour le diocèse de Moulins.  Une fois retraité, il s’installe à Saint Étienne en Bresse et se met au service du Diocèse d’AUTUN, et plus particulièrement de la paroisse Saint Jean XXIII. Il  accompagne les couples qui se préparent au mariage et célèbre leur union ;  il aide les jeunes parents à assumer leurs responsabilités de chrétiens en faisant baptiser leurs enfants ; il apporte son amitié et son soutien aux familles endeuillées, prépare avec elles et célèbre les funérailles de leurs proches disparus ; son sens épuré de la liturgie se manifeste dans toutes les célébrations qu’il organise, chemin de croix, assemblées dominicales sans prêtre, temps de prière ; il enrichit de ses réflexions le groupe de lecture de la Bible. Membre de l’Équipe d’Animation Pastorale, il s’efforce de dynamiser la vie de la paroisse en particulier lors des temps forts de l’année liturgique comme l’Avent, le Carême, la Semaine Sainte…

Très engagé sur le plan caritatif, il est aumônier diocésain du CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement), il œuvre aux côtés de l’ASTI (Association de Soutien à Tous les Immigrés) et organise les collectes pour aider les plus démunis.

Et puis, Francis est discret, une partie de ses activités nous échappe sans doute…

A son épouse, à ses enfants, nous adressons un immense merci pour avoir accepté cet engagement de Francis auprès de l’Eglise. Ils nous adressent un magnifique message : « Dans nos vies humaines, l’amour de Dieu prend corps ».

Son visage disparait du site paroissial mais nous savons qu’il est gravé dans le cœur du Père, comme son empathie et la chaleur de son accueil continueront à entretenir en nous l’espérance du Royaume qu’il nous a fait partager.

Si son visage disparait du site paroissiale, il restera gravé dans nos cœurs, et de là-haut, il continuera à veiller sur tous ceux qu’il a côtoyés !


Cliquez ici pour retourner sur le site ...