Avons-nous encore de l’espérance ?

Cliquez ici pour retourner sur le site

Quelle question pour un édito chrétien !

Ce n’est pas de la provocation, c’est une idée pour nous faire réfléchir.

Entre toutes les infos qui nous envahissent, les mouvements sociaux etc…, on a du mal à s’y retrouver. Parce que personne n’a complètement tort ou raison, parce que les injustices, difficultés sont bien réelles en même temps que la tension prend de l’ampleur, d’un côté comme de l’autre.

Il ne faudrait pas que la haine, le repli sur soi, la peur mènent le monde.

Il ne faudrait pas que les petites phrases, les slogans faciles prennent le pas sur la réflexion et le dialogue.

Ainsi, on peut se demander ce que deviennent le lien social, la tolérance, le respect, la politesse qui, peut-être , peuvent adoucir les relations.

L’espérance, c’est de croire que cette crise de société peut déboucher sur du mieux.

Cela dépend de tous, chacun à son niveau. Il y a ceux qui peuvent agir au niveau national, régional et local. Mais nous avons tous à vouloir et à agir pour que ce soit plus vivable.

Dans un monde de consommation et assez individualiste, égocentrique, peut-être serait-il bon de se demander quelles participations et quels changements nous sommes prêts à faire.

Chrétiens, nous croyons que le Christ est passé par la croix, à cause de ce qu’il a dit et fait, pour le bien de tous, puis il est ressuscité. Son chemin, avant d’être un chemin de croix, c’est plutôt un chemin de vie.

Alors, cette question, avons-nous encore de l’espérance, c’est une question de croyance bien sûr, en Dieu, dans l’avenir, mais c’est aussi une question de comportement, d’action.

Jean-Louis MOULINIER

P.S. : une rencontre paroissiale aura lieu le 23 mars à Baudrières sur ce thème avec pour titre : « Semeur d’avenir ».

Cliquez ici pour retourner sur le site