Cérémonie à l’église : pour quoi faire ?

Demander un service religieux est un acte important, que ce soit un mariage, un baptême, une messe ou des funérailles. La communauté chrétienne accueille toujours la demande, mais par contre la réponse n’est pas toujours celle que l’on souhaite. En effet, tout acte religieux engage celui qui en exprime le désir. Il doit réfléchir au sens de sa démarche, en devenir acteur et participer.

Ainsi pour le baptême d’un enfant, les parents doivent dire au cours de la célébration le sens du baptême et la responsabilité qu’ils prennent. De même pour un mariage, les jeunes sont mis en face de leur responsabilité et de leur engagement. Pour des funérailles à l’église, la célébration dit aussi notre foi.

Tout cela parce que notre foi, ce n’est pas qu’une croyance en quelque chose de vague, une superstition, une protection magique ni le sentiment de quelqu’un qui serai au-dessus, qui tirerai les ficelles de notre vie.

Notre foi, c’est la confiance en un Dieu qui nous aime et qui nous appelle à la vie…la vie totale, éternelle. Ce Dieu on le connaît par Jésus-Christ qui nous l’a révélé, comment le connaître, en l’aimant et en aimant les autres. Tout l’Evangile est résumé dans cette phrase.

Quand nous demandons un acte religieux, l’Eglise nous invite tout naturellement à la prière, à réfléchir sur le sens de notre vie et sur les valeurs de l’Evangile, à mieux connaître cet Evangile et mieux connaître Jésus-Christ.

La question de la foi, de l’humain, ce n’est pas quelque chose qu’on pourrait se procurer dans un magasin, c’est une question de vie qui nous invite à un chemin de libération de ce qui nous enchaîne dans notre vie et dans notre monde, c’est une exigence qui rend heureux et qui épanouit. Dans ce chemin, Dieu nous accompagne  et nous donne sa force.

Pour cette rentrée après l’été, prenons le temps de nous arrêter de temps en temps pour nous ressourcer par la prière, la réflexion avec d’autres, la lecture régulière de l’Evangile.

Jean-Louis Moulinier