Le printemps arrive… préparons notre jardin

Cliquez ici pour retourner sur le site

Le mois de Mars évoque plus pour tout un chacun, le changement d’heure à la fin de ce mois !

Le printemps qui arrive (le 20). Je ne peux pas évoquer cela sans penser à tout ce qu’on put peiner les agriculteurs l’année dernière avec le manque d’eau et la chaleur. Et pourtant tout le monde se plait à se reconnaitre à l’aise dans les jours qui augmentent… Et nous l’espérions tous, avec le soleil qui apparait encore un peu plus dans notre horizon, le retour des beaux-jours !!

Je ne peux parler de ce mois de mars sans faire aussi allusion à ce temps qui nous est donné pour nous retrouver, après les fêtes de Noël – qui commencent certainement à être un peu oubliées – qu’un autre temps nous est offert, le Carême. Certains pourront le prendre comme un temps rude à accomplir, parce qu’il parle de conversion, de retour sur soi-même pour recevoir aussi ce qui nous semble important pour notre avenir. Il en faut parfois des discussions et des pourparlers pour y arriver. Et l’Evangile, c’est vrai, veut prendre part à cette initiative et nous dire que nous pouvons faire des efforts pour la planète. Que nous pouvons faire des efforts sur notre façon d’être et d’agir. Mais aussi que tout cela est loin d’être inné. Oui, il faut faire des efforts pour que la vie que nous recevons ne soit pas gâchée à cause de malentendus. A cause d’erreurs de parcours. Tout seul pour y accomplir, nous risquons bien d’avoir de la peine à l’assurer vraiment.

Alors deux rendez-vous peuvent venir nous aider à les réaliser au cours de ces mois :

  • Le premier, c’est la rencontre paroissiale qui se situe à Baudrières le 23 à partir de 14h00. Nous pourrons venir dire ce qui nous motive et nous intéresse en ce mode de vie.
  • Le deuxième, c’est la rencontre que notre Evêque engage sur tout le département, pour aller à la rencontre du monde rural. Il viendra prochainement sur la Bresse et le Chalonnais-Est. Il vient pour écouter, pour accompagner, pour solliciter aussi et nous entendre sur notre façon de prendre notre place dans ce monde qui est le nôtre.

Parfois il faut mettre un peu de fumier dans nos champs d’actions pour que des graines puissent pousser. A nous de le faire, même si nous avons parfois du mal. Nous participons seulement à la création, mais nous ne sommes pas les seuls maîtres à bord ! Nous savons que Jésus peut être à nos côtés. C’est aussi notre liberté. Bonne marche vers Pâques…

Votre Curé : Noël

Cliquez ici pour retourner sur le site