Un “entre deux !” – par Noël

Cliquez ici pour retourner sur le site …

Bonjour,

 Sommes-nous arrivés à un entre deux !? C’est-à-dire que depuis le déconfinement du 11 Mai, qu’est-ce qui semble avoir bougé !? Il y aurait moins d’hospitalisations en urgence et de malades en soins intensifs !?

Alors nous allons pouvoir dire merci aux services hospitaliers pour tout ce qu’ils ont pu faire, ou ne pas faire depuis ce 17 mars !? Il ne suffit pas de les avoir applaudit les soirs à 20 heures. Faut-il encore que nous nous rappelions qu’ils ont été nos guides, et que de toute façon la médecine est là pour soigner, pas pour empêcher de mourir !

Sommes-nous à un entre deux !? C’est-à-dire un moment où après le déconfinement, il faut vraiment reprendre les activités, comme si rien ne s’était passé !?

La reprise des écoles, avec tous les gestes barrières et de sécurité qui ont été imposés aux écoles, nous apprenons quand même qu’un certains nombres ont déjà dû refermées.

Sommes-nous à un entre deux !? C’est-à-dire un moment ou sérieusement, nous allons pouvoir reprendre le rythme des célébrations Eucharistiques (il n’y a pas que celles-là), Baptêmes, mariages obsèques !? Eh bien à cette question, je ne peux encore répondre par l’affirmative, parce que nous ne savons pas, tout simplement ce qu’il adviendra des jours suivants !

Comment se fait-il que le confinement ne nous ait pas assagis sur ce sujet et nous mette en état de patience !?

L’Eglise n’est pas la plus malheureuse dans cette situation, même si je sais que la Communion peut manquer à beaucoup d’entre nous !

Alors sommes-nous à un entre deux !? Oui, et cela c’est notre vie de Foi qui nous le fait dire !

Entre Ascension et Pentecôte, nous sommes dans l’attente de la venue de l’Esprit-Saint, promis par Jésus. Il a même promis à ses amis qu’ « il ne nous laisserait jamais seul ! ». Alors si nous sommes vraiment dans cet entre – deux-là, qu’elle joie pour chacune et chacun.

Au moment où j’écris ces lignes, nous apprenons que les lieux de Culte peuvent rouvrir dès aujourd’hui, mais avec des prescriptions telles que nous ne sommes matériellement pas en mesure de les mettre en œuvre. Dès que possible, nous vous tiendrons informés de ce qui sera possible de faire.

Bonne semaine malgré tout. Prenez patience !

Noël. Le 24/05/2020

Cliquez ici pour retourner sur le site …